Ordination au diaconat

J'ai connu personnellement Laurent et Rita Arseneau environ une semaine après l'ouverture officielle du Centre Notre Dame de la Salette. C'était un mardi soir, novembre 1991. Il était environ 21h30. Ma fille, Chantale, ce soir là ne voulait pas que je réponde à la porte afin que je sois tout à elle. Aujourd'hui elle ne regrette pas mon accueil car elle a marié David, le fils de Laurent et Rita. Ces derniers se sont présentés au Centre parce qu'ils vivaient une difficulté au niveau du couple. Après un échange et une prière auprès de Notre Dame de la Salette, ils ont obtenu une grâce très spéciale de Réconciliation. Depuis ce temps ils ont oeuvré au Centre dans plusieurs comités : conseil d'administration, comité d'animation, comité de publicité et autres.

Progressivement, j'ai pu constater chez ce couple, un beau cheminement spirituel : une confiance en la Providence de plus en plus grande et un amour privilégié envers la Vierge Marie. Un jour, par exemple, n'ayant plus d'emplois, Laurent s'abandonne à la Vierge Marie et fait des démarches pour se trouver un nouveau travail. Un foyer pour personnes âgées leur est offert à Chicoutimi situé tout près de la statue de la Vierge que l'on retrouve au bout de la rue Jacques Cartier. Notre couple y voit là un signe de la présence de Marie dans leur parcours de vie.

On dit que l'on reconnait un arbre à ses fruits. Je peux parler de la stabilité spirituelle de ce couple, d'une fidélité toujours de plus en plus grande envers Jésus Christ et la Vierge Marie, d'une grande générosité envers les plus défavorisées, en particulier envers les personnes du troisième âge. Au Centre, ils ont animé pendant tout près d'un an, une soirée spéciale pour les couples vivant des problèmes internes.

Tout le long des 15 ans d'existence du Centre, ils ont été pour moi une aide précieuse. A chaque fois que je vivais une difficulté, ils étaient là pour m'encourager à continuer, à abandonner vraiment le Centre entre les mains de Notre Dame de la Salette dont le vocable attribué par l'Eglise est la "Réconciliation des pécheurs". Nul doute que c'est la Vierge Marie qui a dirigé ce couple vers moi ce premier soir où je venais de terminer une prière pour demander de l'aide. Quoiqu'il arrive, je sais que je peux compter sur eux.

Ayant une grande expérience eux-mêmes de Réconciliation, ils sont en mesure de comprendre les couples qui vivent des difficultés. Parce qu'eux ont réussi à passer à travers bien des épreuves, ils deviennent des témoins privilégiés au sein de ces couples en souffrance.

Monseigneur, je ne puis que vous recommander Laurent et Rita comme diacre dans notre diocèse.

Michel Marcotte, Responsable.


Le référenceur des meilleurs sites catholiques francophones